KRAFT est née de l’envie de questionner ce qui est généralement accepté comme « Art Contemporain ». La dénomination d’art contemporain recouvre en effet une réalité extrêmement limitée et économiquement orientée.

 

Les différentes discussions sur les termes à utiliser pour définir les arts extra-européens et les nombreux débats pour considérer certaines pratiques comme faisant partie de l’Art Contemporain ou non, l’emprise du marché sur les définition des valeurs des œuvres et de la qualité des artistes témoignent de positions euro-centristes, étriquées et mercantiles.

 

KRAFT s’est alors donnée pour but d’explorer la création en arts visuels actuels, sans restriction, et de questionner leurs influences. KRAFT développe donc des projets artistiques et culturels qui associent, valorisent et confrontent arts populaires et art savants. Il s’agit de mettre à jour l’importance de productions nouvelles (leurs transgressions, leurs références, leurs filiation, leurs implications…), de stimuler des coopérations et des collaboration entre artistes d’univers distincts, de prendre en considération le développement de mouvements spontanés souvent transversaux et non exclusivement artistiques. 

 

KRAFT travaille, en outre, sur le cadre même de présentation des arts visuels. Elle développe des projets participatifs destinés à investir l’espace public et des méthodes d’échanges avec les publics spécifiques à chaque projet (interaction, implication, collaboration). 

 

C’est une triple question que pose l’Association KRAFT : Quel est le statut de l’objet ? Quel est le statut de l’artiste ? Et celui du spectateur ?